jeudi 13 janvier 2011

Cessez le feu

L'agence de Nanterre de Pôle-Emploi , agence « unifiée », est répartie sur plusieurs sites. L'un de ses sites, celui de la rue de Craiova, a été visée lundi 10 janvier par des tirs d' armes à feux. Il y a même eut deux tirs successifs, la collègue travaillant dans les lieux s'étant déplacée entre temps. Bien entendu une enquête de police est en cours. Mais ce qui est étonnant c'est que l'établissement a demandé des volontaires pour continuer à travailler sur le site et qu'il y en aurait eut quatre.

Depuis longtemps je craignais qu'un agent se fasse « casser la figure » à l'accueil. Je ne pensais pas que cela irait jusqu'à des tirs à l'arme à feu. Ce type de violence est inadmissible et pour la protection de la collectivité, je souhaite que leur auteur soit retrouvé et sanctionné. Il n'est toutefois pas interdit de se poser la question des causes profondes de cette situations. La déshumanisation du service public de l'emploi, l'impossibilité, dans beaucoup de cas de rencontrer et de parler à quelqu'un susceptible sinon de résoudre votre problème mais, au moins, de l'écouter et de le prendre en compte n'est-il pas responsable de cette dérive ? Expliquer n'est pas excuser mais devrait pousser nos responsables à revoir complètement nos modes d'organisation. Pour l'instant vu que les vitres n'ont apparemment pas été traversés il s'agissait probablement de simples plombs. 

Mais pourquoi pas une arme plus puissante la prochaine fois ? A quand le premier mort ?

Je sais que cette chronique a un ton très différent de celui que j'avais adopté dans mes chroniques d'il y a quelques mois mais il ne m'est plus possible de me taire. Il me paraît par ailleurs incompréhensible que personne n'en ai parlé ni dans la presse ni à Pôle-Emploi. Je ne l'ai moi-même appris qu'à l'occasion d'une rencontre avec des collègues. Je suis persuadé que cette information doit circuler. N'hésitez pas!!!!!

1 commentaire:

  1. Bonjour et bravo pour ce blog que je découvre.
    Les "anecdotes" sont du vécu, beaucoup de conseillers ont vécu les mêmes choses kafkaiënnes. Je suis pour ma part en burn out - épuisement professionnel- depuis 3 mois car je me casse la tête et le coeur contre ce mur d'absurdité. cela fait du bien malgré tout de voir que l'on est pas seul à penser que cette organisation est destructrice, de ses salariés et des personnes en recherche.
    Bon courage pour reprendre le dessus.
    Claire

    RépondreSupprimer